Accueil du site > Nos programmes > Par thème > Enjeux économiques, sociaux et environnementaux (conclusions et synthèses)

Conclusions et synthèses
Enjeux économiques, sociaux et environnementaux

12 décembre 2012 - La coopération franco-allemande : casse-tête ou plaisir partagé ?

Mercredi 12 décembre 18h00 - 20h00

En partenariat avec Europe&Entreprises

Il sera proposé au cours d’un échange interactif avec les participants :
  d’identifier à grands traits les principales spécificités de la culture allemande et de la culture française dans le milieu professionnel,
  de montrer comment ces deux cultures peuvent jouer ensemble un jeu gagnant–gagnant,
  et ainsi générer à terme une compréhension mutuelle profonde.

Avec la participation d’Oliver MOLTHAN et Arsène LOSSON, Facilitateurs en environnement international.

Petit à petit, le calme s’installe dans la salle du 1er étage, à la Maison de l’Europe, dans le 4ème arrondissement. Au menu ce jour : les relations d’affaires entre des personnes de nationalités différentes. Et en particulier : un échange franco-allemand. Le public est impatient d’en connaître la forme. Une conférence classique ? Un long monologue d’un cadre français ? Un homme d’affaires allemand sera-t-il de la partie ? La tribune est vide. Une porte latérale s’ouvre. Un homme de taille moyenne, cheveux gris, regard amical, entre en scène et annonce qu’il se réjouit que son employeur ait enfin racheté la société allemande convoitée. Ensuite, il se tait. La porte latérale s’ouvre à nouveau. Un deuxième personnage entre. Imposant, le crâne dégarni, chemise ouverte, démarche lente. Sa première phrase fait l’effet d’une bombe : il déplore que des Français aient racheté son entreprise, plutôt que des Belges ou des Néerlandais. Son accent laisse deviner que le français n’est pas sa langue maternelle. Il est allemand et aborde vaillamment les subtiles intonations de la langue française. Lui aussi se limite à quelques phrases, prélude à une scène de rachat d’entreprise transfrontalier. C’est ainsi que l’auditoire découvre ce que cette acquisition inspire aux deux managers puis assiste sur la scène à leurs premières rencontres. Les personnalités sont bien analysées. Molthan l’Allemand cherche de quoi se rassurer : des chiffres et des étapes logiques, planifiées et compréhensibles. Losson, le Français se réjouit des perspectives offertes par le rapprochement, annonce sa promotion, signe de son nouveau pouvoir et voit l’avenir en rose. L’incompréhension et la méfiance générées par leurs approches différentes sont la chronique d’une mort annoncée et amènent Molthan, après 30 minutes, à énoncer clairement qu’à ses yeux, une coopération n’est pas possible. Tout le monde attend l’esclandre. Mais à la surprise générale, les deux acteurs se tournent vers le public. Une discussion animée sur ce qui a été vu et entendu s’ensuit. Les participants révèlent leurs opinions et font référence à leurs multiples expériences individuelles, parfois divergentes. L’échange alerte confirme souvent le réalisme des scènes et des comportements présentés. Vers la fin Philippe Laurette, Président d’Europe et Entreprises et hôte de la soirée avec la Maison de l’Europe de Paris, demande alors s’il est possible de conclure l’exercice par un dernier dialogue entre les deux personnages. Losson lance un regard interrogateur à son collègue ; celui-ci acquiesce et tous deux improvisent la suite de leur dernière discussion. La conversation prend alors un tournant. Le pont levis se baisse prudemment, laissant la place à une attitude plus ouverte, chacun exprimant sa propre perception, ses inquiétudes et ses attentes. C’est ainsi que dix à quinze minutes plus tard, le ciel s’éclaircit. Les deux interlocuteurs conviennent d’approches qui contribueront à un résultat profitable aux deux entreprises. Le public applaudit chaleureusement. Et pour sceller la toute nouvelle coopération, les participants ont été invités à poursuivre la discussion autour d’un vin blanc du pays de Bade, de bretzels, d’un vin rouge de la Loire méridionale, le tout accompagné d’un pain surprise. Un excellent outil de communication ! Avant de se séparer, une dame déclare avec enthousiasme : « J’ai beaucoup appris ce soir. Je vous remercie. ". Le mot de la fin.

Erasmus, 25 ans plus tard. Effets sur l’emploi et perspectives 2014-2020

Lundi 19 novembre, 14h00 – 18h00

En partenariat avec la Région Ile-de-France

Erasmus, le programme européen le plus connu, fête ses 25 ans.

Deux tables rondes lui ont été consacrées. Une première a fait le bilan du programme Erasmus et a présenté les perspectives de celui-ci face aux changements attendus par la réforme du budget européen pour la période 2014-2020. Une seconde a évalué l’importance de l’expérience Erasmus pour les étudiants face au marché du travail.

14h00 : Ouverture : Roberto ROMERO, vice-président, Conseil Régional d’Ile-de-France, en charge des affaires internationales et européennes.

14h15 - 16h00 : Bilan et perspectives du programme Erasmus Avec la participation de : Malika BENARAB-ATTOU, députée européenne (Verts/Alliance libre européenne, FR), Vanessa DEBIAIS-SAINTON, chef d’équipe Erasmus, Direction générale Education et Culture, Commission européenne, Antoine GODBERT, directeur, Agence Europe Education Formation France (2e2f), Didier GUILLOT, adjoint au Maire de Paris, chargé de la vie étudiante.

Ce débat a été modéré par Catherine LALUMIERE, présidente, Maison de l’Europe de Paris

16h15 - 18h00 : Erasmus, une valeur ajoutée sur le marché de l’emploi ?

Avec la participation de : Georges ASSERAF, président, Commission nationale de la certification professionnelle, Dominique BAILLY, Conseiller du Délégué Général du Groupe, Directeur du Développement RH et de l’Innovation Sociale, Groupe La Poste , Julie COUDRY, fondatrice, La Manu, et Ulrich TEICHLER, chercheur, Centre International de la Recherche sur l’Enseignement Supérieur (INCHER-Kassel).

Ce débat a été modéré par Dominika RUTKOWSKA-FALORNI, secrétaire générale, Mouvement européen, France.

18h00 : Conclusion : Isabelle THIS SAINT-JEAN, vice-présidente, Conseil Régional d’Ile-de-France, en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche.

L’économie sociale en Europe

Mercredi 14 Novembre 18h30-20h00

En partenariat avec Confrontations Europe

L’économie sociale et solidaire, est considérée par la Commission européenne ainsi que par le Gouvernement français, comme un des axes importants, à la fois pour renforcer la démocratie dans les entreprises et pour participer à un meilleur développement économique.

Évènement organisé à l’occasion de la 5eme édition du Mois de l’économie sociale et solidaire et des Journées du livre européen et méditerranéen (13 au 20 novembre 2012) avec l’Association Jean Monnet.

Ont participés Philippe FREMEAUX, éditorialiste au magazine Alternatives économiques et auteur du livre La nouvelle alternative ? Enquête sur l’économie sociale et solidaire, Nicole ALIX, administratrice déléguée en charge de l’économie sociale, Confrontations Europe. Le débat sera modéré par Jean-Claude AUGE, coordinateur et créateur des Journées du livre européen et méditerranéen.

18 octobre 2012 - “TSCG : Principe de bonne gestion ou austérité généralisée ? »

Mercredi 17 octobre 18h30 – 20h00

Rendez-vous géopolitique avec l’IRIS

Le Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance (TSCG) va entrer en vigueur, et obliger les Etats l’ayant ratifié à exercer en commun leur souveraineté budgétaire. Le déficit structurel ne pourra désormais pas dépasser les 0,5% du PIB, la dette publique devra être ramenée à 60% du PIB d’ici 20 ans. Ce traité, fortement voulu par Angela Merkel, a été complété par des mesures de soutien à la croissance lors du Conseil Européen des 28 et 29 juin. Les partisans du Traité font valoir qu’il s’agit d’une pièce maîtresse de la stabilisation de la zone euro face aux attaques spéculatives et qu’une saine gestion des finances publiques est un principe de bon sens après des années de déficits excessifs. Les partisans d’une non-ratification font valoir que, alors même que la conjoncture économique ralentit, réduire fortement les déficits risque de plonger la France et la zone euro en récession, et que le gouvernement accepte de céder à Bruxelles sa souveraineté budgétaire sans donner la parole au peuple. Ceci uniquement par une imposition d’Angela Merkel.

Ce Traité s’insère dans un cadre plus large d’évolution de la construction européenne. Les Conseils Européens d’octobre et décembre 2012 sont appelés à prendre des décisions cruciales quant à l’avenir de l’Union. Alors qu’en Allemagne le débat public se focalise sur la nécessité d’une Union Politique européenne, la France se déchire sur un Traité désormais adopté, et dont les dispositions essentielles sont déjà en vigueur depuis décembre 2011 et le vote du « six-pack » par la Commission. Comment ce Traité va-t-il être appliqué ? Dans quel cadre s’insère-t-il ? Quelle évolution pour l’UE pouvons-nous attendre dans les prochains mois ?

Autour de Yves BERTONCINI, secrétaire général de Notre Europe et Francis WURTZ, député européen honoraire et animé par Fabio LIBERTI, directeur de recherche à l’IRIS.

18 septembre 2012 - La Politique Agricole Commune (PAC), bilan et perspectives

Mardi 18 septembre, 18h30 – 20h30

Dans le cadre de la préparation du budget européen pour les prochaines perspectives financières 2014-2020, la Commission européenne a présenté certaines propositions de réforme de la Politique Agricole Commune (PAC).

A l’horizon de ces changements et face aux nouveaux défis environnementaux, sociaux et culturels, quel bilan peut être tiré de cette politique européenne et quelles sont les perspectives de réforme qui se dessinent ?

Ont participé, Joao PACHECO, Directeur Général adjoint de l’Agriculture et du Développement Rural, Henri NALLET, ancien ministre français de l’Agriculture, et Pierre BASCOU, chef de l’unité "analyse et perspective de la PAC" à la Direction Générale de l’Agriculture.

Le débat a été animé par Guy LEGRAS, ancien Directeur Général de l’Agriculture, Commission européenne.

3 septembre 2012 - Une autre politique européenne de l’immigration est-elle possible ?

Lundi 3 septembre, 18h30 - 20h30

En partenariat avec le CERI

Au regard de la crise économique à laquelle l’Europe est confrontée dans un monde globalisé, de son profil démographique et d’une opinion publique inquiète de l’avenir de l’Etat providence et face à l’émergence en Europe de nouveaux profils de migrants aux comportements marqués par les transnationalismes, trois analyses seront développées par des spécialistes des migrations de renommée internationale qui s’exprimeront en Français.

Avec la participation de Raimondo CAGIANO De AZERVEDO, professeur à l’Université La Sapienza, de Rome, démographe, Marco MARTINIELLO, directeur de recherche à l’Université de Liège, sociologue, Han ENTZINGER, professeur à l’Université de Rotterdam, sociologue.

La séance sera présidée par Catherine WIHTOL De WENDEN, directrice de recherche au CNRS (CERI).

Ce débat s’inscrit dans le cadre de la troisième conférence de l’ESA qui se tient à Paris les 3 et 4 septembre 2012 au CERI. Les participants à la conférence seront également présents.

12 juin 2012 - « Quel contenu pour une nouvelle politique industrielle ? »

« La France doit choisir » , livre de Jean-Louis BEFFA, édité au Seuil

Avec la participation de Jean-Louis BEFFA, président d’Honneur de la Compagnie de Saint-Gobain et Catherine LALUMIERE, présidente de la Maison de l’Europe de Paris.

Vous trouverez ci-joint le compte rendu de la conférence.

2 février 2012 - Enjeux économiques de l’Europe aujourd’hui - Un nouveau traité, pour quoi faire ?

Vous trouverez le compte rendu de la conférence dans le document pdf joint.

Pour revoir l’entretien de Jean Paul Fitoussi, cliquez ici

Pour écouter la conférence, cliquez ici

13 décembre 2011 - L’euro, une monnaie conçue sans politique ?

RETRAITES

Livre vert Télécharger le document   (514.9 ko)
Le système de retraite néerlandais Télécharger le document   (349.7 ko)
La question des retraites en Europe Télécharger le document   (1.9 Mo)

Les mesures du Paquet Energie-Climat

Paquet Energie-Climat européen Vers une économie sobre en carbone ?

SSIG : un enjeu pour les élections européennes de 2009

Le débat sur les services sociaux d’intérêt général (SSIG) est au cœur de l’actualité en France et en Europe. En partenariat avec le Collectif SSIG, la Maison de l’Europe de Paris a organisé une conférence le 1er décembre dernier sur ce sujet éminemment politique, au croisement d’enjeux économiques et de cohésion sociale et territoriale.
Synthèse SSIG Télécharger le document   (20.6 ko)
Fiche SSIG Télécharger le document   (106.2 ko)

Energie : quelles stratégies en Allemagne, en France et en Pologne ?

Partenaire de Fondation franco-allemande Genshagen, la Maison de l’Europe de Paris, représentée par Catherine Véglio-Boileau, qui a animé le débat introductif, était présente au colloque « Energies renouvelables, énergies fossiles, énergie nucléaire ? » les 21 et 22 novembre 2008, près de Berlin. Ce colloque a permis d’aborder les questions énergétiques en Allemagne, en France et en Pologne, dans le contexte de la politique énergétique européenne. Nous publions l’article paru dans le BIP n°12233 du 3 décembre 2008, avec l’aimable autorisation de l’éditeur (Groupe Moniteur).
Synthèse Télécharger le document   (59.7 ko)

La crise, l’Europe et la France

Initialement prévu sur la compétitivité de la France en Europe, le débat entre Henri de Castries, président du directoire d’Axa, et Jean Peyrelevade, ancien président-directeur général du Crédit Lyonnais, a été rattrapé par la tourmente financière. C’est donc autour de trois thèmes - la crise financière, le sursaut européen et la question de la compétitivité - que la journaliste Françoise Crouïgneau, présidente de l’AJEF, a orchestré cet échange, le 20 octobre 2008 à la Maison de l’Europe de Paris.

Hausse des prix de l’énergie : que fait l’Europe ?

Des représentants de la Commission européenne, du Parlement européen, de l’industrie automobile, des consommateurs et de l’université se sont livrés, le 7 octobre 2008, à une discussion animée sur les prix de l’énergie et les enjeux du Paquet énergie-climat pour l’UE. Nous publions l’article paru à cette occasion dans le Bulletin de l’Industrie pétrolière (BIP), avec l’autorisation de l’éditeur.

L’économie mondiale et son impact sur l’Europe

Jacques de Larosière, membre de l’Académie des Sciences Morales et Politiques et conseiller auprès du président de BNP Paribas, a donné une conférence fin mai 2008 à la Maison de l’Europe de Paris. Loin d’un "euroscepticisme systématique", l’ancien directeur général du FMI estime que la situation économique et financière actuelle présente aussi des opportunités pour l’Europe. Nous publions le texte de son intervention.

Pour un nouveau programme européen d’action sociale

La présidence française de l’UE a saisi le CESE (Comité économique et social européen) d’une demande d’avis sur l’idée d’un nouveau programme européen d’action sociale. Le rapporteur, Jan Olsson, est venu discuter de l’avant-projet lors d’un débat organisé, fin mai, par le CES (Conseil économique et social) et la Maison de l’Europe de Paris.

Regards croisés sur l’Estonie en Europe

Dans le cadre du 90è anniversaire de la République d’Estonie, la Maison de l’Europe de Paris a accueilli une conférence organisée par l’Ambassade d’Estonie en France, le 21 février. Français et Estoniens ont des chantiers communs à conduire dans l’UE, en particulier le délicat dossier énergétique.

Une crise financière pas comme les autres

Un professeur d’économie, Catherine Lubochinsky, professeur à Paris II, un banquier, Dominique Hoenn, senior adviser à BNP Paribas, un régulateur, Danièle Nouy, secrétaire générale de la Commission bancaire. Un beau panel était réuni autour de Robert Raymond, directeur général honoraire de la Banque de France, pour faire l’autopsie de la crise financière, lors d’une conférence organisée par la Maison de l’Europe, le 11 mars.

Responsabilité sociétale des entreprises : l’approche européenne

Dans le cadre de sa politique d’ouverture au monde de l’entreprise et aux enjeux qu’il recouvre, la Maison de l’Europe de Paris a organisé le 7 février 2007 un atelier-débat sur "la responsabilité sociétale des entreprises - l’approche européenne". Veuillez trouver ci-dessous le compte-rendu de cette manifestation.

10 jours avant les élections en Allemagne : quels enjeux économiques et énergétiques pour l’Allemagne et la France dans le contexte européen ?

Mercredi 11 septembre 18h30-20h30

En partenariat avec la CCI Paris Ile-de-France et l’Association ENERGIE Franco-Allemande

En présence de Dr. h.c. Hans-Joachim OTTO, secrétaire d’État parlementaire auprès du ministre fédéral de l’Économie et de la Technologie d’Allemagne en visite officielle en France, et avec la participation de Pierre-Antoine GAILLY, président de la CCI Paris Ile-de-France, Prof. Christian STOFFAËS, co-président du Conseil d’analyse économique franco-allemand et en présence de Catherine LALUMIERE, présidente de la Maison de l´Europe de Paris.

Inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles, en envoyant un mail à Audrey Gibouin à l’adresse suivante : agibouin@francoallemand.com

La Maison de l'Europe - 35-37, rue des Francs-Bourgeois 75004 Paris
Tél.:33(0)1 44 61 85 85 - Fax:33(0)1 44 61 85 95

Crédits Plan d’accès Plan du site