Accueil du site > Nos programmes > Par thème > Union politique et le sens du projet européen (conclusions et synthèses)

Conclusions et synthèses
Union politique et le sens du projet européen

9 avril 2013 - Présidence Irlandaise de l’Union européenne : bilan à mi-mandat

Mardi 9 avril 18h30-20h00

A l’occasion de la 7ème présidence irlandaise du Conseil de l’Union européenne (UE) (du 1er janvier au 31 juin 2013), et du quarantième anniversaire de l’adhésion de l’Irlande à l’UE, la Maison de l’Europe de Paris reçoit son Excellence Monsieur Paul KAVANAGH, Ambassadeur d’Irlande à Paris. Il commentera la vision irlandaise en matière européenne et présentera un bilan à mi-parcours de la présidence tournante.

En présence de Catherine LALUMIERE, présidente de la Maison de l’Europe de Paris.

Retrouvez la synthèse de la conférence en document joint.

22 avril 2013 - L’attractivité internationale des universités françaises et européennes

Lundi 22 avril 18h30-20h00

La stratégie « Europe 2020 » de l’Union européenne présente l’enseignement supérieur comme un domaine politique essentiel pour le développement économique et culturel. Par ailleurs, son programme phare, Erasmus, concerne l’enseignement supérieur.

La Commission européenne recommande des réformes auprès des gouvernements des Etats membres menant à la création « d’un espace européen d’enseignement supérieur » ; cependant il ne faut pas oublier que ce sont les Etats membres qui sont responsables de leur système d’éducation.

Le « classement de Shanghai » édité par le gouvernement chinois note les universités du monde entier. Ce classement est à la fois discuté et discutable. Néanmoins, de ces 500 meilleures universités, seulement 20 sont françaises, contre 150 américaines, 42 chinoises et 38 britanniques. La première université française arrive au 37e rang (Université Paris-Sud).

L’Europe reste, malgré tous ses efforts (185 Universités dans le classement de Shanghai), en retrait, surtout dans les premières parties du classement (top 20, top 50, top 100) où elle est quasiment inexistante.

Avec la participation de Xavier PRATS-MONNÉ, directeur général adjoint de la DG Education et Culture de la Commission européenne et de François WEIL, recteur de l’Académie et Chancelier des Universités de Paris.

Ce débat a été animé par Odile QUINTIN, directeur général de l’Éducation, la Culture et la Jeunesse entre 2006 et 2010, et professeur à Sciences Po et à l’Escp/Europe.

Retrouvez la synthèse de cette conférence dans le document joint.

07-02-2013 - L’actualité de la politique européenne de développement

Jeudi 7 février 18h30-20h30

Le développement est au cœur de l’action extérieure de l’Union européenne. Cette politique vise avant tout à éradiquer la pauvreté dans le monde, dans le cadre d’un développement durable.

L’Union européenne œuvre également pour la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. Les dirigeants mondiaux, auxquels s’est jointe l’Union européenne, se sont en effet engagés à éradiquer la pauvreté dans le cadre de huit objectifs, définis dans la déclaration du Millénaire en 2000. Ces huit objectifs doivent être réalisés d’ici 2015.

Avec la participation de Pierre SCHAPIRA, adjoint au Maire de Paris chargé des affaires internationales et européennes et porte parole de Platforma (Plateforme européenne des Autorités locales et régionales pour le développement), Jean-Jacob BICEP, député européen (Verts/ALE), membre de la délégation à l’assemblée parlementaire paritaire ACP/UE, Véronique De KEYSER, députée européenne (SD, Belgique) et membre de la commission développement, Evelyne PICHENOT, membre du Comité Economique et Social européen (CESE), et Henri ROUILLE d’ORFEUIL, administrateur de la Fondation Nicolas Hulot.

Retrouvez le compte rendu de la conférence en pièce jointe

7 mars 2013 - Budget européen 2014-2020 – sept ans de malheurs ?

Jeudi 7 mars 18h30-20h00

En partenariat avec Notre Europe – Institut Jacques Delors

Les dirigeants européens sont parvenus, le 8 février 2013, à un accord sur le cadre financier pluriannuel 2014-2020. Le Parlement (PE) européen n’est pas satisfait du résultat et il va falloir désormais négocier avec lui pour obtenir son approbation. Il ne peut pas le modifier mais il peut le rejeter.

Les présidents des groupes politiques au PE : Joseph Daul (FR, PPE), Hannes Svoboda (AT, S&D), Guy Verhofstadt (BE, ADLE), Rebecca Harms et Daniel Cohn-Bendit (DE et FR, Verts/ALE) ont publié une déclaration commune qui lance des scénarios intéressants pour promouvoir la croissance et l’investissement pour contribuer à la sortie de crise de manière soutenable.

Pour en parler nous avons accueilli Guy VERHOFSTADT, député européen et président du groupe ADLE, en présence de Catherine LALUMIERE, présidente de la Maison de l’Europe de Paris.

Le débat a été animé par notre partenaire PRESSEUROP représenté par Eric MAURICE, rédacteur en chef.

Guy VERHOFSTADT a répondu aux questions posées par un représentant de Notre Europe-Institut Jacques Delors et le public. Il a dédicacé son livre « Debout l’Europe », co-écrit avec Daniel Cohn-Bendit, lors du cocktail qui a suivi.

Retrouvez le compte rendu de la conférence en pièce jointe

« Le passage à l’Europe, histoire d’un commencement », Luuk van Middelaar Prix du livre européen 2012

Jeudi 21 mars 18h30-20h00

L’association « Esprit d’Europe », soutenue par Jacques Delors, a créé en 2007 le Prix du Livre Européen qui récompense chaque année un roman et un essai exprimant une vision positive de l’Europe. La crise actuelle oblige-t-elle l’Europe à faire un choix entre le « saut fédéral » ou sa dissolution ? Comment l’Europe pourra-t-elle renforcer sa légitimité ? Pour répondre à ces questions, « Le passage à l’Europe » (Gallimard 2012, "Bibliothèque des Idées") distingue trois sphères européennes. La sphère externe, celle du continent et de l’ancien « concert des nations » ; la sphère interne des institutions et du Traité, source de grandes attentes ; enfin, imprévue et non perçue, une sphère intermédiaire, celle où les États membres, rassemblés autour d’une même table, se découvrent peu à peu coresponsables d’une entreprise commune, parfois malgré eux. Cette sphère intermédiaire, dont le Conseil européen des chefs d’État ou de gouvernement est devenu l’expression institutionnelle, est le théâtre de tensions. Tensions qui font la force et la faiblesse de l’Union européenne comme en témoigne la crise de l’euro.

Par l’auteur, Luuk VAN MIDDELAAR, philosophe politique et historien, actuellement conseiller et « plume » du président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, en présence de Catherine LALUMIERE, présidente de la Maison de l’Europe de Paris.

Retrouvez l’article de Presseurop à propos de cette conférence : www.presseurop.eu/fr/content/blog/3590011-il-ne-faut-pas-voir-peur-de-la-contre-democratie

Retrouvez la synthèse de cette conférence en document joint.

24 janvier 2013 - Quel avenir pour le Royaume-Uni dans l’Union européenne ?

Jeudi 24 janvier, 18h30 – 20h30

Depuis l’adhésion des Britanniques à la CEE en 1973, on ne cesse de s’interroger sur leur attachement à la construction européenne. Leur tendance à vouloir limiter en permanence leur participation au processus d’intégration - qu’il s’agisse de la Politique Agricole Commune, de Schengen, de l’Euro ou du Pacte de Stabilité Budgétaire – justifie que l’on se pose la question. Selon un récent sondage de l’institut britannique YouGov, 49% des Britanniques voteraient pour une sortie de l’UE si on leur en offrait la possibilité. Seuls 28% se prononceraient pour le maintien et 17% seraient indécis. A l’occasion de sa visite officielle à Oxford en septembre dernier, le ministre Polonais des Affaires étrangères, Radek Sikorski, a lancé aux Britanniques : « Ne faites pas ça ! » Il dénonça dans son intervention le fait que nombre d’idées reçues outre-Manche sur l’Union européenne ne correspondaient pas à la réalité. Pour les Britanniques, « to stay or not to stay in the EU », semble ainsi faire écho en permanence au fameux « to be or not to be » de William Shakespeare.

Avec la participation de Sir Graham WATSON, député britannique au Parlement européen depuis 1994, ancien président de 2002 à 2009 de l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE) et président du parti ADLE et SE Tomasz ORLOWSKI, ambassadeur de la République de Pologne en France.

Retrouvez la synthèse de la conférence en pièce jointe

29 janvier 2013- Attribution du Prix Nobel de la Paix à l’UE : quelle signification pour le projet européen ?

Mardi 29 janvier, 19h00 – 20h30

Bernard CAZENEUVE, Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes.

Le Prix Nobel de la Paix a été attribué le 12 octobre 2012 à l’Union européenne. Cette distinction consacre une construction politique sans équivalent ni précédent dans l’Histoire. En effet, jamais des peuples ne se sont ainsi unis de manière pacifique. Les pères fondateurs de l’Union ont imaginé une communauté de valeurs où la paix, la dignité humaine et les droits de l’Homme seraient au cœur d’un processus d’organisation politique. Ce prix constitue ainsi un encouragement supplémentaire pour que l’Europe amplifie son action pour la paix. Mais il confère également à l’Europe une responsabilité encore plus grande, celle de préserver son unité, de promouvoir la croissance et l’emploi, et de faire preuve de solidarité entre et envers ses membres.

Retrouvez la synthèse de cette soirée en pièce jointe

10 janvier 2013 - Collectif du Pacte civique : « Europe, l’état de l’Union. »

Jeudi 10 janvier 17h30-20h30

En partenariat avec Notre Europe-Institut Jacques Delors Les signataires du Pacte civique s’engagent face à la crise à « penser, agir, vivre autrement la démocratie ». Comment appréhender la construction européenne avec cette approche, sachant que l’Union est elle-même traversée par des crises et des questionnements particuliers ?

Le collectif du Pacte civique propose d’ouvrir une réflexion sur l’Union européenne en 2013, en vue des élections du Parlement européen qui auront lieu l’année suivante. Pour lancer ce travail, cette rencontre proposera un état des lieux à partir de cinq questions : L’UE peut-elle résoudre la crise de la dette et la crise économique ? Où en est la transition écologique européenne ? Quel est le rôle de l’UE dans le monde ? Comment fonctionne la démocratie européenne deux ans après la ratification du Traité de Lisbonne ? Enfin, à l’occasion de l’année de la citoyenneté européenne, quel est le rôle des citoyens dans la construction européenne ?

Avec la participation d’Yves BERTONCINI, directeur de Notre Europe-Institut Jacques Delors, Jean-Baptiste De FOUCAULD, porte-parole du Pacte Civique, Martine MEHEUT, vice-président du Mouvement européen-France, Nicole VAUCHERET-FONDENEIGE, association La Vie Nouvelle, et Patrick VIVERET, philosophe, essayiste, membre des Dialogues en Humanité.

Retrouvez le compte rendu de la soirée dans le document joint.

18 décembre 2012 - Les relations transatlantiques avec Obama II

Mardi 18 décembre 18h30 – 20h00

Rendez-vous géopolitique avec l’IRIS

Barack Obama a été réélu Président des Etats-Unis d’Amérique lors des élections du 6 novembre 2012, après une campagne électorale où l’Europe a été totalement ignorée, voire montrée du doigt comme contre-exemple. Le Président Obama a déjà fait savoir que le continent asiatique devient désormais la priorité stratégique des Etats-Unis. De surcroît, les difficultés budgétaires se font également sentir à Washington, où la « falaise budgétaire » oblige le Président à trouver un accord avec le Congrès, à majorité républicaine, sur la réduction des déficits. Quelle place alors pour l’Union Européenne, où les dirigeants se sont réjouis unanimement de la réélection de M. Obama, dans la politique américaine lors du deuxième mandat du Président ? L’Europe sera-t-elle marginalisée à Washington ou bien M. Obama cherchera-t-il activement le soutien européen pour affronter les principaux foyers de crise internationaux ?

Conférence-débat autour de Karim Emile BITAR, directeur de recherche à l’IRIS et Thomas SNEGAROFF, directeur de recherche à l’IRIS. Le débat sera animé par Fabio LIBERTI, directeur de recherche à l’IRIS.

24 octobre 2012 - Présidence Chypriote : L’Union Européenne à la croisée des chemins : la perspective d’un accord sur le cadre financier pluriannuel avant la fin de l’année et ses implications

Mercredi 24 octobre, 18h30 – 20h30

En partenariat avec la Communauté Chypriote

A mi-chemin de la Présidence Chypriote du Conseil de l’Union Européenne et pendant que les négociations sur le Cadre Financier Pluriannuel battent leur plein, le ministre adjoint aux Affaires Européennes de la République de Chypre, Andreas D. MAVROYIANNIS nous a parlé de l’état d’avancement de ce chantier primordial pour l’avenir des politiques de l’Union et des chances de parvenir à un accord au Conseil Européen Extraordinaire du 22-23 Novembre. Ont participé, Andreas D. MAVROYIANNIS, ministre adjoint aux Affaires européennes de la République de Chypre, Evagoras MAVROMMATIS, président de la Communauté Chypriote, et Catherine LALUMIERE, présidente de la Maison de l’Europe de Paris.

Retrouvez en document joint le discours du Ministre Andreas D.MAVROYIANNIS.

Ecoutez l’enregistrement de la conférence en cliquant ici

23 octobre 2012 - Diversité culturelle et l’Europe créative

Mardi 23 octobre 18h30 – 20h30

Diversité culturelle et l’Europe créative

Les enjeux de la culture pour l’Europe : Diversité culturelle, dialogue interculturel, créativité.

"Europe créative" est le nouveau programme dédié aux secteurs de la culture et de la création que la Commission européenne a proposé le 23 novembre 2011 pour la période 2014-2020. La proposition est actuellement examinée par le Conseil des ministres et le Parlement européen.

Table Ronde avec Jacques DE DECKER, secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, écrivain et journaliste, Bernard FOCCROULLE, directeur du Festival d’Aix en Provence et organiste, et Radu MIHAILEANU, cinéaste et réalisateur des films : Le concert (2009), la source des femmes (2011).

Cette table ronde a été animée par Odile QUINTIN, directeur général de l’Éducation, la Culture et la Jeunesse entre 2006 et 2010, et professeur à Sciences Po et à l’Escp/Europe.

TELECHARGEZ L’ENREGISTREMENT DE LA CONFERENCE EN CLIQUANT ICI

5 juin 2012 - Quelle politique européenne pour François Hollande ?

Mardi 5 juin, 18h30 - 20h00

Rendez-vous géopolitique avec l’IRIS

L’élection de François Hollande est saluée par la presse européenne comme le début d’une nouvelle époque, marquée par la fin du couple « Merkozy » et la fin de la dictature de l’austérité. Entre-temps, la crise de la dette continue de secouer l’Union Européenne, et les élections législatives en Grèce du 6 mai n’ont été que le dernier épisode anxiogène pour des marchés financiers toujours aussi nerveux. Mais, si tous les observateurs se concentrent sur la volonté de François Hollande de renégocier le « Fiscal Compact », peut-on pour autant réduire sa politique européenne à cela ? Que faut-il attendre de la nouvelle présidence française en matière d’intégration européenne ?

Conférence-débat organisée autour de Bernard GUETTA, journaliste à France Inter, spécialiste de politique internationale, en charge de la chronique Géopolitique et Pierre ROUSSELIN, directeur adjoint de la rédaction chargé de l’international, Le Figaro.

Le débat a été animé par Fabio LIBERTI, directeur de recherche à l’IRIS.

10 avril 2012 - Rendez-vous géopolitique avec l’IRIS - La Turquie dans l’UE : une histoire impossible ?

03 avril 2012 - Actualité politique en Hongrie

8 mars 2012 - « L’Europe dans la campagne présidentielle » Enjeux économiques : vers une Europe solidaire ?

31 janvier 2012 -Prendre au sérieux le projet européen par JM Ferry

17 janvier 2012 - L’Europe dans la campagne présidentielle - Pour quelle Europe et pour quoi faire ?

Grand angle avec Vaira Vïķe-Freiberga

Une éducation à l’Europe pour tous

Une éducation à l’Europe pour tous - 3ème États Généraux de l’Europe

Le Traité de Lisbonne raconté à tous

Livre vert : Promouvoir la mobilité des jeunes à des fins d’apprentissage

Journées européennes du patrimoine

Pays d’Europe centrale et orientale : vingt ans de transition, et maintenant ?

Mon 9 novembre 1989

Aujourd’hui, quel est le sens du projet européen ?

Le Conseil de l’Europe a soixante ans, 5 mai 2009

Capitales européennes de la culture : quel apport au seuil de leurs 25 ans ?

Bilan de la PFUE : points de vue allemands

La Maison de l'Europe - 35-37, rue des Francs-Bourgeois 75004 Paris
Tél.:33(0)1 44 61 85 85 - Fax:33(0)1 44 61 85 95

Crédits Plan d’accès Plan du site